Valentina Bressan

La puissance de l’émerveillement

Confiance • Leadership • Maîtrise • Management
Valentina Bressan

La puissance de l’émerveillement

Confiance • Leadership • Maîtrise • Management

Pourquoi regarder la masterclass ?

Cette masterclass nous offre la puissance de l’émerveillement en nous entraînant sur les pas d’une jeune femme, venue du sud de l’Italie qui va accomplir dès sa majorité un incroyable parcours en quête de l’accomplissement de son rêve.

Rien ne prédestinait Valentina Bressan à devenir une manager de l’Opéra de Paris, ni sa famille modeste ni son parcours universitaire. Et pourtant, la flamme est si forte qu’elle entreprend le chemin escarpé des autodidactes. Convaincue que l’expérience du terrain lui permettra de progresser, elle se lance dans la tournée des opéras italiens puis français. Un parcours inspirant qui permet de découvrir les secrets de la réussite. Oser pousser les portes et prendre des risques, accepter de s’ouvrir aux autres et de quitter les siens pour parcourir le monde, savoir se remettre en question et travailler beaucoup pour monter en compétence, autant d’épreuves qui vont la conduire vers la lumière.

Dans sa masterclass Valentina Bressan nous livre avec résilience l’apprentissage d’un métier exigeant et sa façon bien personnelle de transcender les difficultés.

“Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j’apprends ” phrase célèbre de Nelson Mandela pourrait-être le mantra de celle qui n’hésite jamais à s’interroger sur ses échecs. Elle confie ses doutes, ses complexes relations aux équipes qu’elle va diriger, de 20 à 300 personnes, souvent des hommes, elle qui se sent parfois fragile face à ce management qu’elle a appris avec le temps. Le parcours est sensible, les enseignements exceptionnels.

  • “ L'être dit libre est celui qui peut réaliser ses projets.”
    - Jean-Paul Sartre -
  • “ Il y a bien des façons de ne pas réussir, mais la plus sûre est de ne jamais prendre de risques”
    - Benjamin Franklin -
  • “ Aucun de nous ne sait ce que nous savons tous, ensemble.”
    - Euripide -
  • “ Créer le navire, ce n’est point tisser les toiles, forger les clous, lire les astres, mais bien donner le goût de la mer...”
    - Antoine de Saint-Exupéry -
  • “ La justice de l'intelligence est la sagesse. Le sage n'est pas celui qui sait beaucoup de choses, mais voit leur juste mesure.”
    - Platon -
  • “ Si le non-violence est la loi de l'humanité, l'avenir appartient aux femmes…”
    - Gandhi -
  • “ La sagesse commence dans l'émerveillement.”
    - Socrate -
  • “ L'empathie est le talent le plus précieux de l'être humain.”
    - Meryl Streep -
  • “ Il n'est jamais trop tard. Jamais trop tard pour changer sa vie, jamais trop tard pour être heureux.”
    - Jane Fonda -
  • “ Lorsque tu fais quelque chose, saches que tu auras contre toi, ceux qui voulaient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l’immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire.”
    - Confucius -
  • “ L'être dit libre est celui qui peut réaliser ses projets.”
    - Jean-Paul Sartre -
  • “ Il y a bien des façons de ne pas réussir, mais la plus sûre est de ne jamais prendre de risques”
    - Benjamin Franklin -
  • “ Aucun de nous ne sait ce que nous savons tous, ensemble.”
    - Euripide -
  • “ Créer le navire, ce n’est point tisser les toiles, forger les clous, lire les astres, mais bien donner le goût de la mer...”
    - Antoine de Saint-Exupéry -
  • “ La justice de l'intelligence est la sagesse. Le sage n'est pas celui qui sait beaucoup de choses, mais voit leur juste mesure.”
    - Platon -
  • “ Si le non-violence est la loi de l'humanité, l'avenir appartient aux femmes…”
    - Gandhi -
  • “ La sagesse commence dans l'émerveillement.”
    - Socrate -
  • “ L'empathie est le talent le plus précieux de l'être humain.”
    - Meryl Streep -
  • “ Il n'est jamais trop tard. Jamais trop tard pour changer sa vie, jamais trop tard pour être heureux.”
    - Jane Fonda -
  • “ Lorsque tu fais quelque chose, saches que tu auras contre toi, ceux qui voulaient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l’immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire.”
    - Confucius -

+ 80 épisodes
disponibles

Accédez à l’ensemble des
masterclass animées par des personnalités influentes

Valentina Bressan

Directrice technique adjointe et chargée de mission Développement Durable chez Opera National de Paris

Les épisodes

Valentina Bressan
vous présente sa masterclass

Valentina Bressan
Nos partenaires

Valentina Bressan

Directrice technique adjointe et chargée de mission Développement Durable chez Opera National de Paris


   L’expertise sur le terrain en autodidacte
   Une persévérance qui lui a permis d’atteindre son rêve
   Une capacité à prendre des risques pour monter en compétence
   Une maîtrise de la communication non violente
   Le management d'hommes dans le monde culturel


 

Scénographe et directrice technique adjointe à l’Opéra de Paris, Valentina Bressan est une prodigieuse autodidacte, créative et magicienne du spectacle. Son parcours éclectique lui offre la découverte puis la maîtrise des coulisses des plus grands Opéras. Rien n’arrête cette “ petite ” Italienne - elle revendique ses 1.50 mètres -  venue sac au dos, en quête d’émerveillement et d’apprentissage. Elle va se confronter au fil du temps à la plus grande difficulté d’un dirigeant, celle du management. Partie du sud de l’Italie pour un stage, elle va gravir les marches des directions techniques, pas à pas, assoiffée de connaissance et capable de monter en compétence dans la dureté d’un monde masculin où l’excellence est un passage obligé. Le chemin est âpre et les conquêtes sont lumineuses. Elle se remet en question continuellement, acceptant d’apprendre et de se perfectionner. Un parcours riche en décors et costumes. Une imagination fervente. Une soif de comprendre les autres et d’acquérir de nouveaux modes de communication.


Une femme aux commandes de grandes maisons

Après plus de 20 ans dans les directions techniques de prestigieuses maisons d’Opéra en France et en Italie, Valentina Bressan est nommée en 2007 directrice technique à l’Opéra de Tours, où elle reste jusqu’en 2011. En 2010, elle est la première femme à assurer également la direction technique du très renommé festival des Chorégies d'Orange. 

Un parcours artistique au plus près de la scène

Elle développe en parallèle une affinité avec le métier de scénographe et de costumière aux côtés de Lauro Crisman, Louis Désiré et Giulio Achilli, qu’elle assiste. En 2007, elle crée décors et costumes de Roméo et Juliette pour le festival Euroculture d’Auvergne et en janvier 2011 Don Pasquale pour l’Opéra de Tours et Rennes. En 2013 elle crée les décors d’une Soirée Offenbach, pour l’Opéra d’Avignon et de l’Opéra de Reims, dans une mise en scène de Caroline Mutel. En 2014, elle réalise décors et costumes de Un Amour en guerre, à l’Opéra-Théâtre de Metz Métropole sur le drame de la première guerre mondiale, dans la mise en scène de Patrick Poivre d’Arvor et Manon Savary. En 2015, elle collabore avec la compagnie 3e étage des danseurs de l’Opéra de Paris, pour la résidence de la nouvelle création chorégraphique de Josua Hoffalt. Elle réalise également des études et un projet pour une version d’Aïda avec Paul-Émile Fourny, ainsi que deux projets pour Mitridate re di Ponto, qui lui permettent de collaborer avec Alita Baldi et Mietta Corli. Depuis 2016, elle crée des décors pour des plateaux TV avec Studio Bagel et Canal +, et notamment pour l’émission Balek avec Jérôme Niel, ainsi que 123 frais partez avec Jean Imbert. En 2017, elle assume l'intérim à la directrice technique de l’Opéra de Rouen Haute-Normandie et réalise plusieurs projets de scénographie d'exposition. En 2018, elle réalise décors et costumes pour une nouvelle production de Mose in Egitto à l'Opéra de Pise en collaboration avec l'artiste plasticien José Yaque. La production a été réalisée à partir de matières recyclées et a ouvert la saison lyrique de l'Opéra de Pise en novembre 2018.

En 2018 elle rejoint l'Opéra National de Paris en qualité d'adjointe du directeur technique en charge de l'Opéra Bastille. Puis elle est promue au poste de directrice technique adjointe en charge du Palais Garnier. Nommée déléguée de la direction générale aux enjeux de développement durable de l’institution, elle engage une réflexion pour de nouvelles méthodologies et une empreinte carbone réduite.