Libérez-vous de votre charge mentale !

1 mars 2022

Auteure
Marie-Laure Hubert Nasser

Dans une actualité internationale inquiétante qui vient profondément troubler notre quotidien, ajoutant à de lourdes journées « travail-maison » un poids supplémentaire, une angoisse même pour beaucoup, un phénomène peut vous perturber et alourdir votre quotidien : la charge mentale ! 

La charge mentale est abordée par différentes sociologues depuis les années 80 et elle fait une entrée remarquée dans l’édition du Larousse 2020 !
Monique Haicault met en avant le fait que la charge la moins visible concernant les travaux domestiques est celle de l’organisation. Le fait de penser à tout, tout le temps et pour tout le monde !

L’illustratrice EMMA, ingénieure et maman met en avant dans sa BD « fallait demander ! » la fameuse double journée des femmes et son poids psychologique.

Les signes qui interpellent ?

› Vous vous sentez souvent fatiguée. Vous pensez au travail lorsque vous rentrez à la maison. Il vous arrive même d’en rêver. Et vous pensez aux charges du foyer quand vous êtes au bureau. Aux tâches de la maison, aux enfants, aux vacances à planifier, aux RV à prendre chez le médecin…

› Vous êtes irritable, vite agacée, le ton peut monter à la maison mais aussi dans le contexte professionnel. Vous avez du mal à gérer vos émotions.

› Vous avez le sentiment de moins bien avancer, d’oublier des éléments d’un projet ou d’une discussion.

› Vous vous sentez moins performante, moins motivée.

› Vous scrollez plus longtemps qu’il ne le faudrait vos réseaux sociaux sans vraiment savoir ce que vous lisez… Vous regardez sans la suivre vraiment votre série…

› Vous consultez vos mails à toute heure à la maison.

Des conseils pour s’en libérer !

› S’avouer qu’il y a un soucis et qu’il va falloir changer quelques éléments de votre gestion du temps et du stress ! Et cela pour ne pas favoriser ce fameux anglissisme devenu à la mode mais hélàs très courant : le burn out. Si vous évoquez cette charge trop importante à votre N+1, donnez des éléments précis pour illustrer le trop-plein de travail.

› Notez la liste de tout ce qu’il y a à faire. Choisissez vos priorités et créez au quotidien la to-do list de tâches à réaliser le jour J. 3 ou 4 tâches maximum à faire absolument (si possible en commençant sa journée de travail).

› Organisez votre emploi du temps et respectez les horaires. Posez ainsi les limites de votre temps. Choisissez des moments pour vous et votre famille qui ne bougeront pas, quoiqu’il arrive.

› Déléguez ! Et définissez vos objectifs pour que les actions soient menées comme vous le souhaitez. Faites confiance et acceptez quelques différences avec ce que vous auriez fait.

› Quand vous entamez des tâches, menez-les jusqu’au bout sans interruption. Le fait de travailler sur plusieurs dossiers en même temps fait perdre du temps.

› Faites de vraies pauses : posez votre téléphone, marchez, prenez l’air, parlez à vos collègues de vos loisirs…
  
95% des cadres avouent penser à leur travail le soir quand ils sont chez eux, d’après une étude menée en 2019 par l’Ifop-Mooncard sur la charge mentale professionnelle.